Aller au contenu

La nouvelle application bilingue de santé mentale de J Balvin, OYE, veut canaliser l’émotion vers la créativité – NBC New York

Lorsque J Balvin s’est retrouvé à lutter pour créer de la musique au milieu de ses problèmes de santé mentale, il a pris la décision difficile de demander de l’aide. Maintenant, il utilise ce qu’il a appris pour aider les autres.

Le chanteur colombien – né José Álvaro Osorio Balvín – est l’un des artistes de musique latine les plus vendus de cette génération, connu pour briser les barrières à travers le son, la mode et l’art. Après s’être ouvert publiquement sur ses luttes personnelles contre l’anxiété et la dépression, il lance OYE, une application de bien-être bilingue. Le but? Autonomiser toute personne de la communauté Latinx – et d’autres cultures – qui a des problèmes de santé mentale en offrant un espace pour aider à canaliser ses émotions vers la créativité.

« Dans mon propre parcours, j’ai eu du mal à trouver ma créativité tout en faisant face à des problèmes de santé mentale personnels », a déclaré J Balvin, connu comme le directeur des rêves de l’application, dans une déclaration à AUJOURD’HUI. « Cependant, après avoir compris et exploité les pouvoirs du bien-être créatif et utilisé ma propre vision créative pour trouver de vraies solutions pour moi-même, j’ai pu à la fois me sentir mieux et m’exprimer de nouvelles façons que je n’aurais jamais cru possibles. »

Sa déclaration a continué: « C’est pourquoi j’ai créé OYE – pour apporter une compréhension plus profonde des pouvoirs de guérison de ces pratiques de bien-être créatives à la communauté mondiale – pour les publics hispanophones et anglophones du monde entier. »

L’application a mis environ un an à se développer, ont déclaré les co-fondateurs d’OYE Mario Chamorro et Patrick Dowd AUJOURD’HUI via Zoom. Ils ont officiellement commencé à créer l’application aux côtés de Balvin fin 2021. Le nom de l’application – qui se traduit par « écouter » – a été choisi après que Chamorro et Dowd aient discuté de la manière dont ils pourraient augmenter le nombre d’écoutes significatives.

Dès le début, l’équipe voulait créer une plateforme qui pourrait aider les gens à se sentir mieux à travers les Amériques. Pour accomplir cette mission, ils savaient que leur application devait être entièrement bilingue.

« Nous avons eu tout notre processus de conception et de création dans les deux langues », a déclaré Dowd. « Cela fait simplement partie de notre ADN. Et je pense que nous sommes également très inspirés par notre co-fondateur et Chief Dream Officer José, qui a chanté en espagnol pendant toute sa carrière, même s’il a subi beaucoup de pressions en tant que star mondiale. Il a toujours semblé fidèle à son pays d’origine et pense qu’il est très important de défendre la langue espagnole en tant que langue mondiale.

Selon l’enquête nationale de SAMHSA sur la consommation de drogues et la santé, les problèmes de santé mentale sont en augmentation chez les personnes d’origine latino, hispanique ou espagnole âgées de 12 à 49 ans. Mental Health America note que les défis au sein de ces communautés ne sont qu’exacerbés en raison d’une pénurie de professionnels de la santé mentale bilingues ou hispanophones, souvent associée à une mauvaise communication de la part des prestataires de soins de santé.

Cependant, Chamorro et Dowd ont souligné que OYE s’adresse à tout le monde, pas seulement aux hispanophones, car l’application peut facilement basculer entre les préférences linguistiques.


OYÉ

COO et co-fondateur Patrick Dowd et PDG et co-fondateur Mario Chamorro.

Parmi les fonctionnalités d’OYE, citons un outil d’enregistrement émotionnel avec environ 100 sentiments parmi lesquels choisir – comme « désintéressé » à « solitaire », « anxieux » ou « paisible » – qui fournira ensuite à l’utilisateur un contenu adapté à son état émotionnel actuel .

Il existe également des vidéos et des exercices de bien-être créatifs allant de cinq à 30 minutes, un outil de définition d’objectifs personnels et un art génératif téléchargeable qui suit la croissance personnelle et peut être partagé avec des amis. Il y a aussi des notifications conscientes qui encourageront la persévérance, l’amour-propre et la responsabilité.

Originaire du Mexique, la responsable du bien-être Mari Serra a aidé à créer un « groupe éclectique et inclusif de guides de bien-être », a expliqué Dowd, qui comprend des chamans, des guérisseurs, des danseurs, des experts en méditation et des yogis, entre autres, de différentes régions d’Amérique latine. Le propre thérapeute de Balvin, le psychologue latino-américain Carlos López, fait également partie du conseil du bien-être.


OYÉ

Un aperçu des fonctionnalités offertes par l’application OYE.

Dans le cadre de l’application, les membres sont également invités à devenir eux-mêmes des «créateurs OYE» et sont encouragés à partager comment ils font face et gèrent leur propre santé mentale.

« Nous croyons que chaque artiste est un guérisseur, et chaque guérisseur est un artiste, et nous croyons que chaque Humain est un artiste », a déclaré Chamorro. « Nous réunissons simplement cette communauté de personnes qui expriment comment elles gèrent leurs émotions pour libérer leur créativité et façonner leur avenir. »

Avant tout, l’objectif d’OYE est d’aider le monde à se sentir mieux en offrant un accès facile à une gamme holistique de pratiques d’Amérique latine. Au niveau mondial, a déclaré Dowd, ils « veulent transformer le bien-être émotionnel de quelque chose qui est considéré comme un fardeau privé en quelque chose qui est considéré comme une ressource puissante pour créer la vie que vous voulez vivre ».

Chamorro a ajouté qu’avoir une ressource qui peut organiser le contenu d’experts en bien-être mental et être complété en anglais ou en espagnol d’une manière facile à suivre, « est quelque chose de vraiment puissant ».

OYE est maintenant disponible en téléchargement via l’App Store d’Apple et Google Play. La société proposera un essai gratuit d’un mois à l’occasion du Mois du patrimoine hispanique et de la Journée mondiale de la santé mentale le 10 octobre, suivi d’options d’abonnement à partir de 4,99 $/mois.

Durant Mois du patrimoine hispanique, AUJOURD’HUI partage l’histoire, la douleur, la joie et la fierté de la communauté. Nous mettons en lumière les pionniers hispaniques et les voix montantes. AUJOURD’HUI publiera des essais personnels, des histoires, des vidéos et des spéciaux tout au long des mois de septembre et d’octobre. Pour en savoir plus, rendez-vous ici.

Cette histoire est apparue pour la première fois sur TODAY.com. Plus d’aujourd’hui :

.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.