Aller au contenu

Un demi-siècle chez Dundurn Press

Chez Dundurn Press, nous célébrons : cela fait 50 ans que nous avons commencé à publier des livres. Bien que tant de choses aient changé au cours de cette période, l’amour des gens pour un grand livre reste constant – et ce simple fait nous a inspirés plus que jamais.

Fondée en 1972 par l’éditeur Kirk Howard, Dundurn se concentrait à l’origine sur l’histoire du Canada, puis s’est transformée et élargie au fil des ans pour englober une sélection beaucoup plus large de romans commerciaux et de non-fiction, avec des atouts particuliers dans le mystère, la biographie et l’histoire. En 2010, Dundurn publiait plus de 100 livres par an. En 2019, Howard a pris sa retraite et a vendu l’entreprise. Les nouveaux propriétaires, un groupe d’entrepreneurs en technologie, ont nommé l’éditeur Kwame Scott Fraser.

Fraser a supervisé un changement dans l’approche des acquisitions, notamment en réduisant le nombre de livres pour permettre une plus grande concentration de l’éditorial, de la conception et du marketing sur chaque titre, et en modernisant l’image de marque de l’entreprise avec un nouveau logo.

Notre nouveau logo, une série d’ouvertures arquées imbriquées, fait référence au colophon de longue date de la façade d’un château. (Le château de Dundurn, naturellement, est un manoir néoclassique achevé en 1835 à Hamilton, en Ontario.) Alors qu’un château pourrait être considéré comme un symbole d’autorité et d’exclusivité, le nouveau logo représente également une porte ouverte, un lieu accueillant pour les auteurs et un reflet de le sens de la découverte du lecteur lors du choix d’un livre. Comme l’énonce l’énoncé de mission, « Nos livres fourniront un portail vers un endroit encore inconnu du lecteur, où de nouvelles voix et histoires seront découvertes. Nous invitons les lecteurs et les écrivains dans notre communauté culturelle et littéraire diversifiée. »

Depuis l’arrivée de Fraser, Dundurn a résisté à la pandémie, a obtenu sa première présélection Giller pour Le fils de la maison par Cheluchi Onyemelukwe-Onuobia, a ouvert la librairie Dundurn Press et a lancé l’empreinte littéraire Rare Machines. Fraser reste un partisan de la réflexion prospective et reste en avance sur la courbe de l’édition.

« Nous avons tant accompli, mais je suis déterminé à continuer à faire avancer Dundurn Press », déclare Fraser. « Bien que notre pilier soit les livres pour le commerce, nous avons tellement à offrir dans le monde de l’audio, y compris l’utilisation de podcasts et le partage audio pour aider à susciter l’intérêt pour les livres et la lecture, sans parler du potentiel de l’édition spécialisée. »

Nous avons commencé à célébrer notre 50e anniversaire en juin dernier au festival de livres et de magazines en plein air de Toronto, le Word on the Street. Cela signifiait beaucoup pour le personnel et les auteurs de renouer avec les lecteurs en personne après deux ans d’événements entièrement virtuels. Notre stand était plus occupé que jamais, avec le personnel faisant tourner notre roue de prix et vendant des livres à prix réduits à la main pendant que nos auteurs signaient des copies et profitaient de la chance de se connecter avec les lecteurs dans la vraie vie.

En août dernier, nous avons participé pour la première fois à la Fan Expo, la plus grande célébration culturelle pop au Canada. Lors de l’événement, nous avons organisé une série de panels littéraires mettant en lumière la science-fiction écrite par des femmes (dont Christina Kilbourne, auteur de Le ciel illimité, et KS Covert, auteur de Les zoos pour enfants); des premiers titres sombres et dangereux (comme Sifton Tracey Anipare Yume et Sumaiya Matin’s La mariée shaytan); et vrai crime à Toronto (avec Slava Pastuk, auteur de Mauvais voyages; Nate Hendley, auteur de Le bandit des Beatles ; et Lorna Poplak, auteur de Le don). Le troisième événement a depuis été développé en une série de podcasts, Rues moyennes de Toronto, produit par la société canadienne TalkShoe. Reconnaissant que le prochain grand livre pourrait venir de n’importe qui, nous avons utilisé notre profil à Fan Expo pour lancer le Dundurn Press/Fan Expo New Voices Writing Award, qui permettra aux auteurs canadiens en herbe de gagner un contrat de livre avec Dundurn.

L' »été de l’amour du livre » de Dundurn se poursuit également à l’automne sur nos réseaux sociaux, nos auteurs écrivant de courtes lettres d’amour sur leurs livres préférés de Dundurn et une prochaine série de souvenirs d’auteurs sur la presse.

Pour couronner le tout, nous avons fêté nos 50 ans début septembre ! Des gens de l’industrie, des auteurs et des amis de la presse se sont mélangés lors d’une soirée merveilleuse et chaleureuse sous le ciel nocturne de Toronto. C’était une fête qu’aucun d’entre nous n’oubliera, d’autant plus que l’ambiance était gonflée par la nouvelle d’André Forget Dans la cité des cochons, de notre empreinte Rare Machines, ayant fait la liste longue de Giller !

« Les efforts de l’équipe de marketing pour le 50e anniversaire ont été tout simplement stellaires », déclare Fraser. « Ils ont suscité l’enthousiasme autour de notre jalon, encourageant tant de personnes à répandre l’amour du livre. Ils ont trouvé des moyens d’élever les titres qui avaient eu du mal à trouver leur public en raison des dates de sortie de la pandémie et ont proposé des moyens innovants d’amplifier notre liste de tête, en particulier avec l’utilisation créative de l’audio. En fin de compte, la portée de l’approche innovante de TalkShoe en matière d’audio combinée à notre connexion directe avec une communauté aussi vaste que celle de Fan Expo Canada crée des opportunités incroyables de croissance organique et de ventes.

Cinquante ans d’édition se sont écoulés en un éclair. Ce qui a commencé comme la vision d’Howard d’apporter notre histoire commune aux lecteurs s’est élargi, développé et transformé à mesure que la culture canadienne et l’industrie de l’édition ont changé et se sont modernisées. Bien que nous puissions expérimenter de nouvelles technologies et rechercher des publics inexploités, nous n’oublierons pas notre amour pour le mot imprimé, que ce soit sous la forme de fiction littéraire, de vrai crime ou d’histoire locale. Nous attendons avec impatience un autre demi-siècle de publication de livres par les meilleurs auteurs qui éclairent et divertissent et répandent notre amour pour eux autant que possible.

Kathryn Lane est éditrice associée chez Dundurn Press.

Retour à la fonctionnalité principale.

Une version de cet article est parue dans le numéro du 26/09/2022 de Editeurs hebdomadaires sous le titre : Summer of Book Love

.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.