Aller au contenu

« Vous devez construire une culture »: le fondateur de MKEsports Alliance parle du potentiel de l’eSport

Dans « TerraGenesis : colons de l’espace», les joueurs explorent la galaxie et donnent vie à des planètes désolées en peuplant leur propre paradis. Le simulateur de terraformation propose une animation céleste très détaillée et un gameplay immersif qui utilise la vraie science de Nasa pour créer une expérience qui est hors de ce monde.

Plus près de la Terre, des jeux comme celui-ci, créé par Divertissement Edgeworks, repoussent les limites du jeu vidéo tel que nous le connaissons. Ils lancent également une industrie tangible de l’eSport et accélèrent une économie numérique auparavant réduite au divertissement ou au jeu des enfants.

Ce n’est plus le cas. Une conception de jeu de plus en plus sophistiquée, l’influence croissante des ligues eSports et la popularité des streamers en ligne comme Pewdiepie et Jacksepticeye signifient que les jeux vidéo grandissent – ​​et qu’ils resteront dans un avenir prévisible. Les investisseurs et les villes des États-Unis commencent déjà à en prendre note.

Comment fonctionne l’eSport à Milwaukee ?

eSports est l’abréviation de « sports électroniques » et fait référence aux jeux compétitifs regardés par les spectateurs. En 2018, plus de 4,5 milliards de dollars ont été investis dans le seul secteur des sports électroniques, ce qui représente une augmentation de 837 % par rapport à l’année précédente, selon Deloitte. Et la base de fans mondiale devrait continuer de croître : Nouveau zoo prévoit que le nombre d’amateurs d’eSports générera près de 1,38 milliard de dollars de revenus dans le monde et dépassera une audience totale de 418 millions.

Alors que les résidents de pays comme la Chine constituent la plus grande part des amateurs d’eSports à l’étranger, l’industrie prend racine ici chez nous, y compris à Milwaukee, où une organisation pousse Cream City à capitaliser sur l’industrie croissante des eSports.

Brandon Tschacher est le fondateur de Alliance MKEsports, une organisation axée sur le développement de la culture et de la connectivité des groupes eSports régionaux et des joueurs. Le groupe travaille également avec des partenaires commerciaux et communautaires pour soutenir l’industrie par le biais d’initiatives d’infrastructure et de développement, visant à placer Milwaukee sur la carte des sports électroniques.

Tschacher, un passionné de jeux, a lancé l’organisation deux ans après avoir cherché sur Google « eSports Milwaukee » et découvert une scène très fragmentée. Après être descendu dans un terrier de lapin, il a réussi à trouver des joueurs locaux et des groupes d’eSports et a cherché à trouver un moyen de les réunir. Ce qui a commencé comme un projet passionné s’est rapidement transformé en une entreprise à temps plein.

« C’est le plus grand métro de l’État et en tant que participant intéressé, je voulais juste en savoir plus », a déclaré Tschacher. Techniquement. « J’ai emprunté cette voie pour être le tissu conjonctif de tout ce qui concerne l’eSport. Notre priorité est de voir l’industrie prospérer et se développer. Nous devions créer plus d’opportunités pour trouver des moyens novateurs permettant aux gens de gagner de l’argent dans l’économie de l’eSport.

Pour Tschacher, l’eSport est une industrie pleine d’opportunités. Selon ses estimations, le Wisconsin pourrait rapporter environ 330 millions de dollars simplement en se présentant comme une destination eSports.

Tschacher a déclaré qu’il avait passé les deux dernières années à promouvoir les sports électroniques auprès des entreprises et de la ville comme un moyen de développer l’économie numérique de la région. Il s’est associé à VISITER Milwaukee et le Association métropolitaine de commerce de Milwaukee pour découvrir des opportunités d’événements de ligue et de développement de la main-d’œuvre ; ce dernier volet consiste à stimuler l’attraction et la rétention des talents, en particulier lorsque les baby-boomers prennent leur retraite et que les millennials occupent leurs postes.

« J’ai beaucoup de sourcils froncés », a ri Tschacher. « La réalité est la suivante : le joueur moyen aux États-Unis a 31 ans. Mais il s’agit principalement d’un mécanisme de jeu de la génération Z ; c’est leur monnaie. La réalité de l’économie numérique est qu’elle est présente. C’est une industrie. Les dollars parlent d’eux-mêmes. Lorsque vous décomposez cela, vous comprenez pourquoi il se développe.

Tschacher souligne les récents succès du Sommet WI eSportsqui s’est tenue à MECQUE dans le district de Deer, et le Milwaukee Bucks’ équipe eSport, Jeux de dollars. Cette équipe a battu le Jeux du quartier des sorciers équipe pour gagner le 2022 Ligue NBA 2K championnat – et un prix de 500 000 $.

Brandon Tschacher de MKEsports Alliance. (Photo de courtoisie)

Un véhicule éducatif STEM

En dehors du monde des affaires, la MKEsports Alliance s’est également associée à des écoles de la région pour utiliser le jeu comme outil d’apprentissage STEM. La compétition amicale par le biais de ligues eSports est un moyen de créer le pipeline pour les futures carrières technologiques et d’améliorer l’équité, l’impact et l’inclusion au sein de la main-d’œuvre.

« Le codage est difficile », a-t-il déclaré. « C’est difficile d’être ingénieur. Mais si je pouvais vous apprendre le codage Python via Ligue de fusée, enregistre-moi. Une chose que nous avons apprise : si vous pouvez associer un pilote de jeu à ces sujets, vous obtenez une adoption incroyable. C’est plus que des gens qui jouent à des jeux sur leur téléphone à la maison.

Contrairement à la plupart des passionnés de jeux vidéo, Tschacher n’a pas grandi en jouant aux jeux vidéo. Une éducation religieuse stricte dans la campagne de Jefferson signifiait que les jeux vidéo et la télévision étaient largement hors de question. Ce n’est qu’à son 10e anniversaire qu’il a pu tester ses compétences en jeu vidéo sur une Playstation One – une expérience magique pour Tschacher, qui a pu jouer « NBA Live ’98” comme son joueur préféré, Kobe Bryant.

« C’était vraiment significatif dans ma vie », a-t-il déclaré.

Bien qu’il ne nie pas les avantages de vivre dans un foyer sans jeux vidéo, il souhaite avoir été initié à la puissance de sa technologie plus tôt. Dans les décennies qui ont suivi, il a rattrapé le temps perdu en devenant un joueur passionné et un collectionneur de jeux rétro. Ces jours-ci, il se concentre davantage sur le pilotage du potentiel de l’écosystème eSports pour un impact plus large.

Tschacher pense finalement que c’est le moment idéal pour entreprendre dans le monde de l’eSport.

« En Amérique du Nord, nous sommes toujours sur la courbe de l’adoption, et [eSports] continue de croître », a-t-il déclaré. « Notre objectif est de maintenir l’engagement des gens, de favoriser le dialogue et de défendre autant que possible la ville en tant que destination eSports. Et c’est amusant ; nous parlons littéralement de jeux.

Abonnez-vous à Cette semaine à Milwaukee Rising :

-30-

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.